Publié le Laisser un commentaire

Frédéric Gerchambeau et Bertrand Loreau, le retour – “Anantayamo”

Anantayamo

J’admets que ses 15 premières minutes ne sont pas faciles à apprivoiser. Une fois passé ça, nos oreilles embarquent dans un genre de plus en plus accessible, toujours alambiqué mais sans plus, où la musicalité s’étend dès le seconde moitié de Nabhadruma. Par la suite nous entrons dans un jardin musical sans failles où la splendeur des séquences, des arpèges et des solos de synthé est plus qu’une vision auditive, un peu comme dans Catvaratempo. Sylvain Lupari (01/02/21) : https://www.synthsequences.com/post/loreau-gerchambeau-anantayamo-2020-fr

Publié le Laisser un commentaire

Chronique US de “Eternal Sorrows”

Une chronique à propos de Eternal Sorrows : http://www.expose.org/index.php/articles/display/bertrand-loreau-eternal-sorrows-3.html While the influences here remain obvious, this is a serious effort with quite a bit of Loreau’s original ideas on display, especially given the primitive synthesizers at his disposal at the time

Publié le Laisser un commentaire

“Eternal Sorrows” – Bertrand Loreau

Eternal Sorrows est une compilation des premiers morceaux enregistrés par Bertrand Loreau en 1981. Le style de l’album est marqué par l’influence de Klaus Schulze mais laisse deviner le potentiel mélodique de Bertrand et sa sensibilité si particulière qui se révéleront beaucoup plus tard, notamment quand il publiera « Prière » en 1993

Publié le Laisser un commentaire

“Catvaratempo” : chronique et interview C&O

Frédéric Gerchambeau et Bertrand Loreau nous avaient déjà offert l’an dernier Vimanafesto, un superbe CD en duo, qui renouvelle et prolonge en douceur ce genre Berlin School devenu discret dans les nouveautés (à moins d’aller voir du côté de quelques « vétérans » toujours actifs, comme le Britannique Ian Boddy avec son groupe ARC, et quelques autres). Tout à l’opposé d’un Ian Boddy à spectre large, qui varie styles et collaborations et aborde parfois l’electronica ou l’ambient, Frédéric Gerchambeau comme Bertrand Loreau sont deux « purs et durs » qui restent résolument fidèles, mais à leur façon bien personnelle (ce qui n’est pas du tout contradictoire, juste enrichissant), à un genre…

Publié le Laisser un commentaire

“Vimanafesto”, la rencontre de deux artistes PWM (F. Gerchambeau et B. Loreau)

Vimanafesto est une œuvre où s’associent les recherches sonores avant-gardistes de Frédéric Gerchambeau et la sensibilité plus romantique de Bertrand Loreau. Les deux artistes qui revendiquent l’influence de la « Berlin school » ont ainsi produit une œuvre originale qui tire son inspiration de la musique électronique des années 70 et qui se projette en même temps vers des espaces sonores inexplorés.