Publié le

Lettre d’informations n°49

Chers lecteurs,

Un dernier message et un dernier bulletin de liaison des amis de PWM, avec cette Lettre d’infos d’avant SynthFest 2017.

Notre festival des synthétiseurs est un moment exceptionnel parce qu’il permet à chacun d’entre-nous de rencontrer les artistes qui animent notre mouvement tout au long de l’année.
C’est aussi une occasion unique de croiser et d’aborder d’éminentes personnalités du monde du synthétiseur.

Comme chaque année Francis Rimbert, Michel Geiss et Frederick Rousseau, qui deviennent un peu les parrains du festival, partageront ces trois journées avec nous tous,

Comme nous l’avions espéré il y a un an, nous réussirons cette année à illustrer la relation particulière qui existe entre la France et l’Allemagne grâce à la présence de Kurd Ader, de la pianiste Vika, de Lambert Ringlage du label Spheric Music, de Johannes Schmoelling et d’autres musiciens et techniciens venus d’outre-Rhin.

Pour ceux qui ne connaissent pas Johannes, il faut simplement savoir qu’il a collaboré à l’écriture de six grands albums de Tangerine Dream entre 1980 et 1983. Il était arrivé dans une période charnière où les technologies analogiques commençaient à laisser de la place aux technologies numériques. Johannes a travaillé avec Tangerine Dream à un moment où le groupe était sans doute en avance sur le reste du monde quant à l’utilisation des PPGs, GDS computer, Emu, Fairlight et autres sequencers MC4 et MC8 Roland.
Musicalement l’impact de Johannes sur la musique du Dream a été énorme, lui apportant une nouvelle maîtrise instrumentale pour produire des compositions à la fois plus dynamiques et plus mélodiques.
Depuis ses années « Dream », Johannes a entrepris une carrière solo. Depuis quelques années il fait partie du groupe Loom, avec Jérôme Froese et Robert Waters, une formation qui devient de plus en plus un groupe de référence,, au niveau mondiale, dans le domaine des musiques électroniques progressives.

Johannes sera avec nous le vendredi 2 juin dans l’après-midi et une bonne partie de la journée du samedi. Il acceptera de dédicacer les albums qui ont marqué sa carrière avec le Dream et sa carrière solo. Ces disques seront disponibles sur place.

A noter parmi les autres personnalités présentes au cours du week-end, celle de Paul Wiffen, musicien aux multiples talents, emblématique de la musique électronique britannique. A noter également la présence probable de Joël Fajerman, un très grand compositeur qui fut un pionnier des synthétiseurs dans les années 70 et qui fit découvrir le potentiel poétique de cet instrument avec ses musiques pour la série « L’aventure des plantes ».

Un SynthFest France 2017, ainsi plus que jamais, organisé sur le thème de la rencontre et de l’amitié.
(Je demande pardon aux artistes que j’ai oubliés dans la première page de cette nouvelle Lettre d’infos, mais vous êtes si nombreux, et à tous ceux aussi que j’aurais pu citer aussi dans ce courrier d’introduction.)

Il faut remarquer que le Synthfest est un lieu ou musiciens débutants, simples amateurs, musiciens plus expérimentés et grands professionnels se côtoient de la manière la plus simple et naturelle. On pourrait presque dire qu’il n’y a pas de stars au synthfest, la seule star étant la passion du son. Il faut venir au synthfest pour découvrir son ambiance amicale et familiale et intergénérationnel. Le fait que celui-ci se déroule dans une ancienne école primaire est finalement assez emblématique du climat dans lequel s’organise cette fête.

A très bientôt.

Bertrand

PS : Je rappelle que la Lettre d’infos constitue le bulletin de liaison des membres de l’association Patch Work Music, Son contenu est destiné en priorité à faire la promotion des artistes distribués par Patch Work Music, Nous vous invitons à devenir membre de notre association pour la soutenir, participer aux prises de décisions en venant aux AGs et pour profiter d’une forte remise sur nos disques. Pour y parvenir, des explications se trouvent dans notre site officiel, Il sera possible d’adhérer sur le lieu du festival, à la table Patch Work Music.

PS : Le Synthfest s’organise avec très peu de moyens et notre ressource principale est la tombola. Prendre un billet de tombola (il est possible de le faire en ligne, sur notre site), c’est permettre à PWM de pouvoir financer un autre festival l’année suivante. Cette année les lots sont vraiment exceptionnels et seront très nombreux. Vous aurez beaucoup de chances de partir avec quelque chose, ne serait-ce qu’un CD, et au minimum avec un téléchargement offert sur notre site. Les membres du bureau de PWM engagent leur responsabilité quant aux pertes possibles, alors simplement aidez-nous !

PS : Les concerts seront réservés à à peine plus d’une centaine de personnes du fait des limitations de la salle et des contraintes de sécurité. Ne laissez pas votre chance d’y assister en prenant vos places le plus tôt possible, notamment par le biais du site internet.

Laisser un commentaire
WordPress spam blocked by CleanTalk.