Publié le

Kurtz Mindfields rejoint PWM avec « The Dreaming Void »

thedreamingvoid_cover_sRVB_12x12Kurtz Mindfields est un projet artistique mis en œuvre par le claviériste, Jean-Luc Briançon, leader de la formation Nu Jazz : Abigoba.

Si l’idée était à la base une volonté expérimentale, pour 2016 le label Nuage 7 a décidé d’entrer de nouveau en collaboration pour réaliser un nouvel album. Apparaissant uniquement sous la forme d’un vinyle pour respecter la démarche artistique visée, The Dreaming Void est l’aboutissement de “Journey through the Analog Adventure” en abordant spécifiquement les dix premières années de la Berlin School Of Electronic Music (1973-1983). Entièrement réalisé en analogique, cet album se veut un hommage aux sonorités des pionniers de la musique cosmique et « space rock » avant l’avènement du numérique, enregistré essentiellement avec les mêmes instruments légendaires de l’époque (ARP 2500, EMS Synthi A, Moog Modulaire 3P, Yamaha S700 Modulaire et Polysynth CS80, Korg PS3300, Oberheim FVS1, PPG Wave série, …). Le spécialiste des claviers et synthétiseurs vintages Olivier Grall a d’ailleurs participé à l’élaboration de cet opus.

Tracklist

  1. Nostalgic E.L.I.R.G (For Edgar Froese) 9:22
  2. The Dreaming Void (Part One) 11:06
  3. Earth Albedo 0.37 9:23
  4. The Dreaming Void (Part Two) 6:00
  5. Ode to a Shiny Star (for Léa) 5:14

Durée totale : 41:08

Acheter le vinyle

 

 

 

 

Critiques

Wonderful, audacious and unique, “The Dreaming Void” is a deserving successor of Journey Through the Analog Adventure and shows beyond any doubt that Kurtz Mindfields is far from being a flash in the pan. This is wonderful EM which is stamped by this seal which will cross ages when the next generations will be interested again in the analog EM. – Sylvain Lupari

Des sons! Comme une couche de magma qui frétille de ses feux rougeoyants, d’étranges et fascinants écoulements de sons réchauffent nos oreilles. De gros bourdons soniques se jettent dans ces éclaboussures qui pétillent comme une huile à friteuse. Au-delà des éphémères nappes de voix, les bourdonnements étirent leur tintamarre pour se transformer en des sirènes apocalyptiques. De cette intro riche en couleur nait le dernier opus de Kurtz Mindfields. Ici l’univers est totalement analogue. – Sylvain Lupari

Galerie

   Synthi A 1   thedreamingvoid_cover_sRVB_12x12   thedreamingvoid_coverflow.indd

Laisser un commentaire
WordPress spam bloqué par CleanTalk.